La Kabbale en Afrique

Tout ce qu'il faut savoir pour dévoiler les secrets et mystères de la Kabbale


Poster un commentaire

Les trois conditions d’une prière

Baal HaSoulam, Shamati, article 209: «Trois conditions à une prière »: Il y a trois conditions à la prière:

1. Croire qu’Il peut nous sauver, bien que nous ayons les pires conditions de tous nos contemporains, encore,  » La main du Seigneur n’est-elle pas assez généreuse pour nous sauver ? Si oui, alors «le Seigneur ne peut pas sauver Ses récipients. »

2. Nous n’avons plus aucun conseil, nous avons déjà fait tout ce que nous pouvions, mais avons trouvé aucun remède à notre sort.

3. S’Il ne nous aidait pas, nous serions mieux morts que vivants.

Ces trois conditions résument de nombreuses autres conditions, qu’une personne doit réunir en elle afin de parvenir à une véritable prière, un cri. Le cri est le désir dans le cœur. Il naît au moment où nous atteignons un désir adapté à la révélation du monde spirituel, la révélation de l’attribut du don, au moment où nous sommes prêts pour cela, bien que nous soyons sous le Makhsom (barrière), c’est-à-dire bien que nous nous attendions toujours à obtenir quelque chose de cette découverte.

Ce n’est pas encore une demande pure et elle ne peut pas l’être car il y a une brisure entre les niveaux.

Nous prions toujours Lo Lishma (pas en Son nom), pour nous-mêmes, et de là, nous atteignons Lishma (en Son nom), l’attribut du don. On dit : «J’ai travaillé et j’ai trouvé. » Mais tout de même, notre désir doit être adapté au niveau que nous sommes sur le point d’atteindre. Il est impossible de s’élever sans réunir les trois conditions.

Supposons que j’aie réunis deux conditions et que j’aie fait tout ce que je pouvais, mais qu’il n’y ait pas de salut. Comment puis-je déterminer que j’ai fait tout ce que je pouvais ? Même si soudainement je pensais qu’il en était ainsi, ce ne serait que pour un bref instant, et l’instant d’après je commencerais déjà à chercher quelque chose d’autre que je puisse faire. Après tout, comment puis-je être certain que j’ai tout essayé ?

Donc, il y a la troisième condition « mieux mort que vivant. » Une personne doit atteindre un désespoir absolu et ne peut plus continuer comme ça. Ainsi, la troisième condition semble augmenter la deuxième condition en amenant une personne à un tel niveau extrême qu’elle ne peut pas attendre plus longtemps de vérifier et voir ce qu’elle peut faire, mais ne peut que prier.

Si je n’obtiens pas ce que je veux alors je suis mieux mort que vivant. Ensuite, la deuxième condition m’aide, car nous agissons dans deux systèmes : l’esprit et le cœur. Donc, je peux toujours dire dans l’esprit que je n’ai pas fait assez dans le cœur. Emotionnellement, je peux toujours dire que je n’ai pas atteint dans l’esprit l’examen et la clarification nécessaire de mes sentiments.

Donc finalement, toutes les conditions se résument à ces trois conditions, qui se résument en une seule : une prière, élever MAN.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 23/09/12, Shamati n°209

Source originale du texte


Poster un commentaire

Tout le monde désire que tout aille bien pour lui

Tout le monde désire que tout aille bien dans ce monde. Mais nous devons comprendre que dans ce monde, les choses n’iront pas mieux. Elles ne feront qu’empirer.

Pourquoi toutes ces mauvaises forces viennent-elles dans le monde ? Elles nous obligent à chercher une solution, et il n’y a qu’une seule solution. Toutes ces forces font pression sur nous afin que nous puissions monter à un autre niveau d’existence.

Jusqu’à présent, nous nous sommes développés au niveau minéral, végétal et animé. Rien d’autre n’existe dans notre monde. Notre existence entière est comme le niveau animé, comme il est écrit (Baal HaSoulam, Lettre 8 ; Psaumes 49:13) : « Ils ressemblent tous à des bêtes. » Toute notre existence est comme celle d’un animal, nous sommes quasiment au même niveau.

Si nous voulons atteindre le niveau d’Adam (Homme), alors nous devons devenir semblable au Créateur, car c’est précisément ce qu’indique le fait d’être Adam, qui vient du mot « Domé » (semblable). Il s’agit d’un nouveau niveau d’existence.

À l’heure actuelle, nous sommes obligés de monter à un nouveau niveau. Pour cela, toutes les forces de la nature se concentrent sur ce point. Elles nous poussent et nous obligent à nous élever, et la sagesse de la Kabbale se révèle et nous aide à monter et à sortir au niveau suivant.

Dans notre forme actuelle, nous n’aurons jamais une vie meilleure. J’en parle depuis dix ans. Avant, lorsque j’ai commencé à parler de la crise, tout le monde me riait au nez et personne ne me croyait. J’ai eu l’occasion d’en parler avec des experts économistes et scientifiques, et ils ont juste ri quand ils m’ont entendu parler de la crise. Ils ont tous fait valoir qu’il n’y avait pas de crise. Mais aujourd’hui, personne ne conteste qu’il y a une crise, et qu’il n’y a pas de solution.

En fait, rien de spécial n’est requis d’une personne. Nous devons juste nous engager dans notre méthode d’éducation, et à travers le lien unique qui se forme entre nous tous et à travers cette connexion, nous atteignons la Lumière qui ramène vers le bien, et nos vies changeront miraculeusement.

(http://laitman.fr/2015/02/13/tout-le-monde-desire-que-tout-aille-bien-pour-eux)


Poster un commentaire

Qu’est-ce qu’une prière dans la Kabbale?

Un vrai kabbaliste se rend compte qu’il est sous la domination de l’ego et un seul point interne en lui, le point dans le cœur, est libre de l’influence égoïste et peut le connecter au Créateur.

Si il se connecte et exerce son point dans le cœur avec le Créateur, il reçoit la force qui l’élève au-dessus de son ego et il commence à corriger progressivement l’ego en l’utilisant  altruistement.

Tout notre travail dans la correction spirituelle est de demander au Créateur les pouvoirs de corriger l’ego. Par conséquent, il joue un rôle positif ici, en éveillant en nous le besoin du Créateur.

Lorsque nous nous tournons vers le Créateur nous recevons de Lui la puissance nécessaire pour la correction et dans l’ego corrigé nous sentons une connexion au Créateur. Ce n’est pas en contact à un moment précis, mais une unité plus large et plus forte. Puis un plus grand ego apparaît, un ego plus épais, et une fois de plus nous demandons au Créateur de nous donner les forces pour le corriger.

Cela signifie que l’ego qui se révèle constamment nous réveille pour nous connecter au Créateur et il est donc appelée « aide à son encontre ». Notre constante demande au Créateur de corriger l’ego est appelée une prière.

( http://laitman.fr/2014/11/07/quest-ce-quune-priere-dans-la-kabbale/)


Poster un commentaire

La mission de la sagesse de la Kabbale

Question : Quelle est la mission de la sagesse de la Kabbale de nos jours ?

Réponse : Elle est de reconstruire le monde afin de faire de notre monde le monde supérieur, de changer son système d’exploitation, comme le changement du capitalisme égoïste en communisme altruiste.

Mais puisque toutes nos sensations et nos pensées (notre esprit et notre cœur) travaillent depuis la naissance selon un programme égoïste, qui se reprogramme en actions, en sensations et en pensées altruistes, nous commençons à découvrir un monde complètement différent et nous pouvons voir ce qui était auparavant invisible.

Selon la Kabbale, au 21ème siècle, l’humanité doit commencer le processus de re-programmation et doit répandre la sagesse de la Kabbale aux gens afin qu’ils soient en mesure de comprendre ce qui leur arrive et comment faciliter les changements qu’ils subissent.

– See more at: http://laitman.fr/2016/05/28/la-mission-de-la-sagesse-de-la-kabbale/

Mon Commentaire: Le challenge de l’Afrique aujourd’hui n’est ni politique, ni économique, ni technologique mais plutôt spirituel et seule la Sagesse de la kabbale pourra amener les africains au developpement spirituel dont elle a besoin. En effet, l’egoisme a atteint un niveau qui doit etre contrebalancé par la force de la Nature appelée Créateur et cela passe nécessairement l’introduction de la Kabbale selon les sources authentiques.


Poster un commentaire

La mission de la sagesse de la Kabbale

Question : Quelle est la mission de la sagesse de la Kabbale de nos jours ?

Réponse : Elle est de reconstruire le monde afin de faire de notre monde le monde supérieur, de changer son système d’exploitation, comme le changement du capitalisme égoïste en communisme altruiste.

Mais puisque toutes nos sensations et nos pensées (notre esprit et notre cœur) travaillent depuis la naissance selon un programme égoïste, qui se reprogramme en actions, en sensations et en pensées altruistes, nous commençons à découvrir un monde complètement différent et nous pouvons voir ce qui était auparavant invisible.

Selon la Kabbale, au 21ème siècle, l’humanité doit commencer le processus de reprogrammation et doit répandre la sagesse de la Kabbale aux gens afin qu’ils soient en mesure de comprendre ce qui leur arrive et comment faciliter les changements qu’ils subissent.

– See more at: http://laitman.fr/2016/05/28/la-mission-de-la-sagesse-de-la-kabbale/

Mon commentaire: Beaucoup d’associations, de nombreuses personnes essaie de resoudre les problemes qui minent l’afrique mais seule la sagesse de la kabbale pourra amener une solution globale et durable. Les africains aujourd’hui ont besoin d’une seule chose: L’unite. Non pas une pas une unite egoiste pour gagner plus mais une unite altruiste basee sur les lois de la nature.