La Kabbale en Afrique

Tout ce qu'il faut savoir pour dévoiler les secrets et mystères de la Kabbale


Poster un commentaire

Question: Se répéter qu’il n’y a que le Créateur vous protège-t-il des perturbations, ou est-ce seulement un aveuglement psychologique ?

Question: Se répéter qu’il n’y a que le Créateur vous protège-t-il des perturbations, ou est-ce seulement un aveuglement psychologique ?

Réponse : Non, ce n’est pas uniquement psychologique. C’est ainsi qu’une personne est construite. Si vous répétez l’expression « Il n’y a rien hormis Lui » tout le temps dans toutes les situations que vous rencontrez dans la vie, vous ne pouvez pas imaginer ce que cela peut vous enseigner.

Il ne s’agit pas seulement d’un mantra que vous dites parce qu’on vous a dit de dire « Hocus Pocus », et vous répétez cela.

Si une personne tente de connecter toute situation dans ce monde avec sa source, si elle connecte le groupe et le Créateur à elle, cela la maintient en permanence dans la bonne direction et l’aide à avancer. Vous êtes là où sont vos pensées


Poster un commentaire

Qu’est-ce que « Aime Ton Prochain » ?

 Aime ton prochain » signifie se connecter à votre ami en un seul système intégral unique. Nous tous ensemble sommes un système unique ; nous sommes connectés entre nous, et nous commençons déjà à découvrir notre dépendance complète les uns envers les autres.

Un système de connexion complète mutuelle enveloppe toute l’humanité dans l’intelligence et la pensée, dans le cœur et le désir. A l’intérieur de ce système, nous sommes tous connectés les uns avec les autres, et nos pensées et nos émotions passent de l’un à l’autre.

Mais nous devons apprendre à diriger ce système appelé Adam (Homme) ; nous avons besoin de le restaurer à partir des fragments séparés et brisés qui sont éloignés les uns des autres. Si nous nous connectons entre nous et relions ces petits fragments ensemble, alors nous nous verrons dans un état absolument corrigé. Que nous le voulions ou non, nous devons atteindre cet état.

Question : Il en résulte que « aime ton prochain » signifie donner à votre ami le pouvoir d’avancer plus rapidement vers le fait de sentir ce système ?

Réponse : Bien sûr, nous devons profiter de l’occasion pour aider les autres à participer à cela également. Il nous appartient de nous entre-aider  à entrer dans le système général aussi rapidement que possible et de commencer à s’y connecter ensemble. Ensuite, nous commencerons à ressentir non seulement là où le contact et la connexion de chacun avec les autres se trouvent, mais nous allons aussi ressentir la vie éternelle supérieure qui s’écoule à travers ce système intégral. Cela doit être appris, mais élémentairement, principalement pour comprendre les bases. Et le plus important, c’est que nous devons le réaliser dans la connexion entre nous.

Extrait du blog du Kabbaliste Rav Michael Laitman(http://laitman.fr/2016/03/08/quest-ce-que-aime-ton-prochain/)


Poster un commentaire

Pourquoi l’homme a-t-il été créé imparfait ?

Question : Pourquoi et surtout dans quel but le Créateur a-t-il créé l’homme imparfait ?

Réponse : Le Créateur a fait cela de sorte que l’homme atteigne la perfection à partir de son imperfection, et avec cette perfection, il deviendra comme le Créateur. Cet état s’atteint lorsque l’homme connecte toutes les caractéristiques négatives que le Créateur a créées en lui à toutes les caractéristiques positives qu’il a atteintes grâce à son travail, mais avec l’aide du Créateur.

Si le Créateur l’avait créé parfait, alors il ne serait pas Adam (Homme), mais resterait au niveau d’une « bête » inchangée. Dans la Kabbale, ce niveau est appelé un ange, spirituellement sans vie, à savoir, sans aucun libre arbitre ou existence indépendante.

Extrait du blog du Kabbaliste Rav Michael Laitman(http://laitman.fr/2016/06/25/pourquoi-lhomme-a-t-il-ete-cree-imparfait/)


Poster un commentaire

Pourquoi devrions-nous aspirer au but de la création ? Peut-être qu’il vaut mieux vivre et penser que nous avons réalisé quelque chose dans la vie.

Question : Pourquoi devrions-nous aspirer au but de la création ? Peut-être qu’il vaut mieux vivre et penser que nous avons réalisé quelque chose dans la vie.

Réponse : C’est se mentir ! Nous ne pouvons pas ignorer le fait qu’on nous a donné un désir de comprendre la gestion du monde, sa structure, notre destin, le sens de la vie, et le but de la création.

Ces questions appartiennent au niveau humain en nous, et nous ne pouvons pas les sous-estimer, car sinon nous devenons déprimés comme la plupart des gens dans le monde. Bien que cette dépression ne les a pas amenés à la révélation de la sagesse de la Kabbale, elle l’a déjà fait pour nous. Par conséquent, nous devons les aider à surmonter la dépression et l’abus de drogues.

Extrait du blog du Kabbaliste Rav Michael Laitman(http://laitman.fr/2016/06/23/ce-qui-est-eternel)


Poster un commentaire

Einstein et les kabbalistes

Question : Dans quels domaines compareriez-vous Einstein aux kabbalistes ?

Réponse : Einstein, comme les kabbalistes également, a recherché une équation unique de la nature qui décrirait tous les processus dans le monde à tous les niveaux.

Les kabbalistes vont plus loin. Ils veulent comprendre tous les processus non seulement avec l’intellect et ceux dans notre monde, mais dans tout le reste des mondes, ensemble. Les atteindre pleinement et devenir comme ces processus (ce qui signifie l’équivalence avec le Créateur, ou si vous voulez, Dieu) est vraiment le but de la création de l’humanité. Nous devons tous atteindre ce niveau, la compréhension et la réalisation de cela dans cette incarnation ou dans des incarnations futures.

Comme Einstein, les kabbalistes pensent également que le champ (la Lumière, la pensée de la création, le Créateur) est primaire, et que les corps, les désirs qui apparaissent, sont secondaires. Ainsi, la sagesse de la Kabbale consiste en une étude du désir humain lui-même et elle amène la personne à une découverte du champ, de la Lumière, du Créateur, à l’intérieur d’elle.

Einstein n’a pas réussi à atteindre cela parce qu’il pensait qu’il était possible d’atteindre la formule à l’aide de l’intellect, alors que la sagesse de la Kabbale atteint cela grâce à un changement dans le désir humain, ce qui signifie à travers la matière.

Extrait du blog du Kabbaliste Rav Michael Laitman(http://laitman.fr/2016/06/27/einstein-et-les-kabbalistes/)


Poster un commentaire

Ne jamais s’arrêter de grandir

En grandissant l’homme développe et élargie son monde intérieur et ainsi sa perception du monde environnent. Du nourrisson au jeune enfant qui deviendra adolescent et enfin adulte, la perception et la compréhension de soi et du monde environnent va en augmentant et prend en permanence davantage de profondeur et de complexité. De la même manière, les kabbalistes nous invitent à ne jamais nous arrêter de grandir et de développer ce monde intérieur jusqu’à ce que cette profondeur et complexité nous donne le ressentie et la compréhension de l’ensemble de la réalité et de sa source, du Créateur.


Poster un commentaire

Quel est le sens de cette vie?

Question : Vous continuez à dire qu’une personne qui pose la question « qui suis-je et pour quelle raison est-ce que je vis ? » est au niveau de l’animal et lorsque cette question s’éveille en elle, c’est un signe qu’elle se développe au niveau humain.

Si le Créateur est complet et parfait et qu’Il a créé seulement la perfection, la bête pour servir l’homme et l’homme pour servir le Créateur, pourquoi sommes-nous appelés le niveau animal ?

Réponse : Lorsque nous sommes dirigés par le plaisir ou les souffrances, nous sommes au niveau animal de notre développement. Lorsque le désir grandit à l’intérieur des gens, une aspiration à découvrir le sens de la vie apparaît. C’est un désir égoïste, qui est plus élevé que le désir instinctif bestial selon lequel une personne veut uniquement contrôler dans ce monde de la meilleure façon possible.

Le désir d’atteindre et de connaître le sens de la vie d’autre part conduit une personne à étudier la sagesse de la Kabbale, et elle commence à se développer par ses efforts pour ressembler au Créateur. Dans la mesure où elle Lui ressemble, elle est appelée Homme, Adam, du mot hébreu « Domé  », qui ressemble au Créateur, tandis que dans ses désirs naturels, elle reste une bête jusqu’à ce qu’elle corrige tous les autres de sorte qu’ils ressemblent au Créateur, l’attribut de l’amour et du don sans réserve envers tout le monde !