La Kabbale en Afrique

Tout ce qu'il faut savoir pour dévoiler les secrets et mystères de la Kabbale

La sagesse de la Kabbale ne parle pas de ce monde

Poster un commentaire

La sagesse de la Kabbale ne parle pas de notre monde, et de ce fait, elle est difficile à appréhender. Pendant plusieurs milliers d’années, l’humanité s’est vue offrir de nombreuses choses sous le terme Kabbale des sorts, des malédictions et éventuellement des miracles, en bref, tout sauf la Kabbale elle-même.

Afin de redonner à la Kabbale une base solide et claire que toute personne puisse comprendre, le Rav Yehouda Ashlag (1884 – 1954), plus connu sous le nom du Baal HaSoulam( qui veut dire en hebreu Maitre de l’Echelle), dédia sa vie à enseigner la Kabbale, permettant à chacun d’analyser la réalité dans laquelle nous vivons, et de découvrir ses racines et son but.

Il écrivit les commentaires Panim Meirot ve Panim Masbirot sur l’Arbre de Vie du Ari et publié en 1927. Parallèlement, il entretint une importante correspondance avec ses étudiants qui fut publiée un peu plus tard sous le titre Pri Hacham (le Fruit d’un Sage). Puis il publia d’autres articles comme La liberté, la paix dans le monde, l’essence de la sagesse de la Kabbale, Révélation et dissimulation.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s