La Kabbale en Afrique

Tout ce qu'il faut savoir pour dévoiler les secrets et mystères de la Kabbale

Pourquoi sommes-nous si préoccupés par le sexe ?

Poster un commentaire

La racine spirituelle du sexe est l’unité de l’âme avec le Créateur.

Dans le monde spirituel, l’âme est unie à la Lumière, et cette union est appelée Zivoug – accouplement. Il constitue l’unification de deux parties de la création – masculine et féminine, et est le plus grand plaisir qui puisse exister – l’âme étant remplie de la Lumière du Créateur.

Cet accouplement spirituel a aussi une branche ou une copie dans le monde physique, le monde de la matière. C’est pourquoi nous sommes tant préoccupés par le sexe- c’est le plaisir ultime dans ce monde, et la racine de tous nos désirs dans ce monde.

Le sexe est la base de toutes nos pensées, parce que sa racine est l’union de l’âme avec le Créateur. Cette union est le but final de la Nature, et tout ce qui arrive dans le monde est déterminé par le but final. C’est pour cela que nous ne pouvons tout simplement pas nous empêcher de penser au sexe. Notre attraction pour le sexe opposé et le plaisir aussi viennent de cet état final- l’adhésion avec le Créateur – appelée « Zivoug » (union sexuelle sans fin)

Le plaisir que nous ressentons du sexe est un parfait exemple de la différence entre le plaisir physique et le plaisir spirituel. Nous passons beaucoup de temps et d’effort à penser au sexe, et nous nous imaginons que cela nous donnera un énorme plaisir, mais en fait notre plaisir s’évanouit dans l’air à peine à la minute où nous atteignons le sommet de la satisfaction sexuelle. Avant que nous ayons vraiment le temps de jouir de cette sensation, c’est fini et nous nous retrouvons une fois encore à la recherche d’un autre moment de plaisir.

C’est ce qui se passe dans notre monde, parce que le plaisir qui remplit le désir le neutralise immédiatement. N’ayant plus de désir nous cessons de ressentir du plaisir. Cela nous laisse avec un sentiment de vide, et la vie passant, ce vide ne fait que grandir. C’est pourquoi il est écrit, « on quitte ce monde avec la moitié de ses désirs insatisfaits. »

Le plaisir spirituel marche très différemment parce qu’être dans la spiritualité c’est avoir la capacité de recevoir le Lumière avec l’intention de donner du plaisir au Créateur, à l’Unique qui vous donne la Lumière. Il en résulte que dans la spiritualité, l’accouplement ou le sexe est continuel et éternel, et devient de plus en plus fort tout le temps. Il en résulte que l’on ressent la vie éternelle et un contentement parfait qui devient constamment plus important. Objectivement, c’est très différent du plaisir que nous ressentons dans notre monde où nous ne pouvons que ressentir un plaisir momentané suivi du sentiment de vide.

C’est pourquoi il est écrit que lorsque les gens sont tombés du monde spirituel dans notre monde, seuls ceux qui avaient atteint le monde spirituel ressentaient encore le véritable goût de l’accouplement. Le véritable plaisir spirituel est atteint quand deux parties opposées de la création- masculine et féminine – s’assemblent et sont remplies par la Lumière commune.

Inconsciemment, dans nos âmes, nous désirons tous cet accouplement parce que nous fûmes crées pour cela. A un certain niveau, nous aspirons tous à sentir le monde spirituel parce que c’est le seul endroit où nous trouverons un plaisir véritable et durable.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s