La Kabbale en Afrique

Tout ce qu'il faut savoir pour dévoiler les secrets et mystères de la Kabbale


Poster un commentaire

Le bonheur des femmes –aujourd’hui c’est plus qu’une famille et une carrière

Les femmes réclament un statut spirituel égal à celui des hommes.

Nous vivons à une époque très spéciale. Les enfants quittent la maison à un jeune âge; les relations dans les couples ne sont plus aussi proches qu’auparavant. Aujourd’hui, les femmes évoluent dans les mêmes cercles sociaux et ont le même pouvoir que les hommes et dans bien des cas sinon plus. En conséquence, le sentiment de vide et les attentes pour trouver la satisfaction et le bonheur ne sont plus liés à la famille ni même à la vie professionnelle d’une femme.

Bien qu’il soit encore important pour une femme d’être heureuse avec son mari, ses enfants ou petits enfants, aussi bien que dans sa vie professionnelle, ce n’est plus suffisant pour elle. Son ego est si développé qu’il dépasse le cadre de la famille, du lieu de travail et même de la nation. Il veut la spiritualité.

Ce désir pour l’accomplissement spirituel a augmenté durant les 15-20 dernières années. Avant notre génération, il y avait quelques cas ici ou là, mais cela ne se produisait pas par milliers comme c’est le cas aujourd’hui.

Ces jours nous rappellent ceux d’Abraham, qui a formé le premier groupe de kabbalistes dans l’ancienne Babylone. A cette époque, les femmes qui atteignaient la spiritualité étaient à côté des hommes. Elles étaient à un niveau spirituel égal à celui des hommes. Les grandes prophétesses comme Déborah, Houlda, et d’autres avaient atteint des niveaux spirituels bien supérieurs à ceux des hommes. Les gens vivaient dans la réalisation de la divinité et on enseignait tôt aux enfants ces vérités.

Mais après le déclin de la spiritualité de l’humanité, nous avons rarement vu des femmes kabbalistes. A l’époque de la destruction du second temple et jusqu’à notre génération, quelques unes ont atteint la spiritualité, mais elles étaient peu nombreuses.

De nos jours, cependant, que nous le voulons ou pas, nous sommes en train de revenir à ce même premier état, quand l’humanité était unie comme un seul homme dans un seul cœur. C’est pourquoi les femmes doivent être au même niveau spirituel que les hommes. En d’autres termes, de nos jours il doit être remédié au déclin spirituel de l’humanité qui a conduit à la dévaluation du statut spirituel de la femme.

De là, aujourd’hui, nous devons répondre à la demande qui vient de tant de femmes. Ce n’est pas juste une demande, mais un véritable besoin.


Poster un commentaire

Quand la Bible a-t-elle été écrite ?

Commentaire : Un groupe de scientifiques de l’Université de Tel Aviv a examiné la correspondance de la force de garnison à la forteresse de Tel Arad (600 av. J.-C.) et a conclu que la Bible a été écrite plusieurs siècles plus tôt qu’on ne l’a cru jusqu’à présent.

Comme nous le savons tous, la Torah a été écrite après le retour de l’exil à Babylone parce qu’il n’y avait pas assez de Juifs instruits qui pouvaient l’écrire. Maintenant, à la suite de cette découverte les scientifiques réexaminent quand la Bible a été écrite.

Réponse : Le premier livre sur la sagesse de la Kabbale a été écrit par Adam il y a environ 5770 années. Durant la période entre Adam et Abraham, il y a eu plusieurs autres écrits venant de différents kabbalistes. Abraham, comme l’affirme le Rambam, a écrit de nombreux livres Kabbalistiques, mais un seul est resté jusqu’à nos jours, Le Livre de la Création. Abraham, qui a vécu dans l’ancienne Babylone il y a 3500 ans, a réuni un groupe de gens qui sont devenus la nation d’Israël avec le temps. Tous les membres du groupe ont dû apprendre à lire et à écrire. Ils parlaient hébreu parce l’hébreu et l’araméen étaient les langues parlées dans l’ancienne Babylone.

Le groupe d’Abraham a été fondé dans le but d’atteindre le monde supérieur dans la connexion entre les gens. Sur cette base, ils ont naturellement compris l’origine des lettres, les racines des mots, et ressenti le langage des branches, les attributs supérieurs du monde, qui n’ont pas de noms, appelés les racines, et qui sont nommées par leurs conséquences dans notre monde, qui sont appelés les branches.

De nombreux livres ont été écrits durant l’époque entre Abraham et Moïse parce que tous les Juifs étaient très instruits depuis le temps d’Abraham auparavant. A partir de l’exil en Égypte, les Juifs ont quitté l’Égypte à un niveau de conscience et d’atteinte totalement différent parce que durant leur vie en esclavage, ils ont appris à connaître leur travail dans l’ego. Au cours des 40 années d’errance dans le désert, ils ont commencé à écrire la Torah pour toutes les nations.

Il est dit que Moïse a enseigné à ses élèves avec son assistant Joshua. En outre, il a enseigné à tous les gens parce que les Lévites étaient engagés dans l’éducation générale et l’enseignement de la nation.

Question : Combien de temps a pris l’écriture de la Torah (Pentateuque) ?

Réponse : La Torah a été progressivement créée au cours des 40 années d’errance dans le désert. Tout ce que le peuple d’Israël a subi dans la pratique a eu lieu intérieurement dans leurs racines spirituelles, et ils ont exprimé cela dans le livre intitulé la Torah de Moïse.

Lorsqu’ils vivaient dans la terre d’Israël après la construction du Premier Temple et puis après la construction du Second Temple, ils ont écrit tous les autres livres, y compris les « Prophètes » (Naviim), les « Écrits Saints » (Ketuvim) et la Mishna.

Depuis le temps, les deux temples ont été détruits et avant qu’ils soient en exil, le Talmud a été écrit, et tous les autres livres ont été écrits alors qu’ils étaient en exil.

La Torah dit qu’il n’y avait pas un enfant de Dan à Beer Sheba qui ne connaissait pas les lois juives et qui ne savait pas lire et écrire. Ils connaissaient la plupart des livres par cœur parce que c’était l’ancienne méthode d’étude ; les élèves devaient apprendre par cœur ce que l’enseignant leur enseignait.

Question : Cela veut dire qu’il n’y a jamais eu de pause dans l’alphabétisation.

Réponse : Depuis l’époque d’Adam, dans ces milieux où les kabbalistes vivaient, il y avait une alphabétisation presque universelle. Abraham a éradiqué l’analphabétisme parmi les anciens Babyloniens qui l’ont rejoint.

Extrait du blog du Kabbaliste Rav Michael Laitman(Blog Michael Laitman)