La Kabbale en Afrique

Tout ce qu'il faut savoir pour dévoiler les secrets et mystères de la Kabbale


Poster un commentaire

Question: Qui peut étudier la Kabbale?

Question: Qui peut étudier la Kabbale?

Response: Une personne qui a beaucoup cherche dans sa vie et qui veut vraiment savoir pourquoi elle vit, qui se pose la question : quel est le sens de ma vie? une personne qui veut vraiment savoir qui est le Créateur arrivera a la sagesse de la Kabbale suivant les sources authentiques. En effet, une telle personne ne se satisfait pas de belles paroles ou des histoires qu’on lui raconte mais elle veut toucher, elle veut verifier, apprendre par elle meme et ressentir dans son coeur si ce qu’elle apprend est vrai.. jusqu’a ce qu’elle rencontre le Créateur.
Ce qui anime une telle personne les kabbalistes le nomment le point dans le coeur. C’est une qualité spéciale que seule certaines personnes possèdent et qui les poussent a toujours chercher car rien ne peut les satisfaire en dehors de cette recherche de la comprehension de pourquoi ils sont dans ce monde.

Cette question va et vient au cours de la vie, parfois avec une intensité très forte et parfois semble disparaitre pour réapparaître plus tard jusqu’a ce qu’elle trouve une veritable réponse a la question: quel est le sens de ma vie?

Seule la sagesse de la Kabbale suivant les sources authentique fournit les outils et la méthode qui permettent de répondre a cette question.

Pour plus d’information écrivez a kabbalahafrique@gmail.com


Poster un commentaire

L’avenir d’une personne dépend et est lié à sa gratitude pour le passé

Quand une personne regarde son histoire, les quelques décennies qu’elle a vécu, elle voit comment le Créateur l’a amenée à son état actuel, en l’approchant peu à peu de Lui, en la faisant traverser tant d’états qui semblent inutiles, ridicules et qui semble être des situations tout à fait absurdes, des périodes de vie qui semblent tout à fait inutiles.

En fait, quand une personne accepte tout, même si elle ne comprend pas encore pourquoi elle a dû passer par tout cela, la gratitude pour le fait que le Créateur l’a amené à son état actuel tout au long de cette voie et pour le fait qu’elle commence à révéler le Créateur maintenant, grâce à sa gratitude justifiant le passé, elle parvient à l’intention correcte, à l’état correct dans le présent.

« Article 26 » du livre Shamati, « L’avenir d’une personne dépend de et est liée à sa gratitude pour le passé», parle aussi de la façon dont il est impossible de se rapporter à l’avenir correctement si vous ne justifiez pas vos états passés en acceptant totalement le fait que tout cela vient de « Il n’y a rien hormis Lui. » Si cela se produit, c’est un signe que tout devait se passer comme cela s’est passé jusqu’à présent, et une personne ne doit pas regretter ce qui s’est passé d’une façon ou d’une autre.

Ce n’est qu’à partir de l’état actuel, lorsque tous les comptes antérieurs sont bouclés, qu’une personne peut remercier par avance pour l’avenir et être dans un état de désir de donner libre, de libre circulation vers le Créateur, quand il n’y a rien de négatif dans leurs relations passées. En corrigeant son attitude envers le passé, la personne se prépare pour l’avenir.

Le Créateur nous a fait intentionnellement subir toutes sortes de rebondissements, de virages et de métamorphoses, et conserve en nous un mauvais souvenir de ces événements. En fait, nous ne nous souvenons pas des moments positifs, nous ne nous souvenons que des effets négatifs, parce que l’ego se souvient des moments où il n’a pas reçu, où il a été trompé, où il aurait pu gagner, mais a perdu, etc… Si je justifie la Providence du Créateur dans le passé, celle-ci ne compte pas comme le passé, mais est plutôt transférée à l’avenir. Ainsi, je construis un récipient, une attitude correcte envers l’avenir, et je suis prêt à aller de l’avant.

Il est donc impossible de démarrer à partir du moment actuel simplement en effaçant le passé. Il nous a été donné de sorte que maintenant, en ce moment, nous soyons en mesure de regarder correctement vers l’avenir et de nous relier correctement au Créateur.

Si je suis totalement réconcilié et accepte avec gratitude tout ce que j’ai ressenti comme négatif à l’égard de moi-même, du monde, de mes parents, et de personnes plus éloignées, jusqu’au Créateur et tout ce qu’Il a fait pour moi, si je comprends bien que grâce à cela j’ai traversé mon chemin, et que maintenant, je suis parvenu à le surmonter, malgré mon ego, malgré mes critiques égoïstes, je peux transformer tous mes sentiments antérieurs en de la gratitude, en une adhésion au Créateur. Ce n’est pas que je Lui pardonne tout simplement, mais plutôt que je comprends, je perçois et ressens maintenant que j’ai une chance de commencer une relation avec Lui, que je suis ainsi prêt à Le révéler.

Par conséquent, l’avenir d’une personne dépend et est lié à sa gratitude pour le passé. Si nous corrigeons notre attitude à l’égard du passé en transformant la critique en reconnaissance, la tristesse et la déception en joie, nous créons le récipient correct pour la révélation du Créateur.
Extrait du blog du Kabbaliste Rav Michael Laitman


Poster un commentaire

La seule chose dont nous avons besoin est la lumière pour influencer notre point dans le coeur

La seule chose dont nous avons besoin est la lumière pour influencer notre point dans le coeur

Lorsque le point dans le coeur se réveille chez une personne, elle peut continuer à le développer avec l’influence de la lumière, car la lumière produit en elle la qualité du don. Je vies la vie de mon corps et il n’y a qu’un point qui veut s’unir avec le monde spirituel, avec la lumière supérieure. Mon devoir est de créer une connexion entre la lumière et ce point.

Seule la lumière est capable de pénétrer dans mon désir égoïste (coeur) et toucher le point dans le coeur. C’est pourquoi je dois diriger tous mes efforts en attirant la lumière sur ce point. Je ne comprends pas vraiment comment cela fonctionne, c’est quelque chose que je comprendrai plus tard. Pour l’instant, j’avance en attirant la lumière sur mon point.

Le Créateur a créé le mauvais penchant, l’égoïsme et en lui – le point dans le coeur. C’est pour le bien de ce point que la force de correction- la lumièren a été préparée. Donc agissez de manière à ce que la lumière travaille sur vous. Rien d’autre n’a de l’importance.
Extrait du blog du kabbaliste Rav Michael Laitman


Poster un commentaire

Le rôle de la femme est de maintenir une bonne relation.

En faisant l’éloge de son homme, une femme l’aide à se développer et renforce leur relation.

Aujourd’hui le taux de divorce est stupéfiant et la plupart des relations sont de courte durée. C’est pourquoi il est très important pour les gens de trouver le moyen de savoir comment maintenir un mariage réussi.

Pour qu’une femme comprenne comment mieux réaliser sa part dans le couple, elle doit comprendre la nature d’un homme. Alors elle sera sage et capable de créer une relation amoureuse durable.

Mais comment une femme en vient-elle à comprendre la nature d’un homme? Après tout, les hommes et les femmes sont si différents. En fait, la bonne compréhension peut venir des bonnes actions. Une femme doit montrer qu’elle apprécie son homme, lui faire savoir qu’il est spécial pour elle, qu’il est merveilleux – et le faire souvent ! Alors elle comprendra quels besoins il attend d’elle, et quelle sorte de connexion il devrait y avoir entre eux.

Elle verra qu’un homme a besoin d’être materné, loué et admiré. Malgré le fait d’être masculin, fort, et «macho», un homme a en fait un grand besoin de compréhension. Et si une femme lui en donne, il ne sera pas capable de la quitter.

En fait, cela ressemble à la manière dont une femme s’occupe d’un enfant. Elle lui dit «tu es merveilleux, tu as très bien fait, tu es fort, tu peux le faire, tu es spécial, tu es la personne la plus exceptionnelle dans le monde entier- toi, toi, toi …» et tout ceci fait que l’homme reste avec elle.

Mais le plus important est qu’elle doit le faire avec amour. Un homme désire entendre cela tout le temps, parce que les hommes sont vraiment comme des enfants, et ils voient souvent une femme comme une mère. Et même si cette sorte de relation semble “déséquilibrée”, elle deviendra équilibrée parce que l’homme voudra « grandir » pour montrer combien il est merveilleux. Cela éveillera son désir de devenir meilleur d‘une façon positive, plutôt que de façon autoritaire et négative.


Poster un commentaire

De l’amour

L’amour est caractérisé par le don. J’aime – veut dire que je donne, je me réjouis en faisant plaisir à l’autre. Comment pourrais-je faire plaisir à l’autre ? Avec quoi puis-je lui faire plaisir ? Par mon attitude à son égard. Comment peut-il recevoir du plaisir de moi ? Seulement s’il m’aime. Dans ce cas si j’ai une relation pleine avec lui, il reçoit du plaisir de celle-ci. Cependant si je ne l’aime pas, je percevrai sa bonne attitude à mon égard comme de la haine, et ceci me poussera à m’éloigner de lui un peu plus.

Le Créateur a une relation d’amour avec nous, depuis le tout début, et c’est pourquoi nous exprimons notre amour envers Lui et en relation avec Lui, pour Le contenter, pour Lui faire plaisir- parce qu’Il nous aime depuis le tout début.

Cela ne peut exister entre les gens. Seulement si nous découvrons les connexions entre nous et le Créateur, si nous désirons être connectés, pour que le sentiment d’amour pour Lui soit révélé entre nous, alors seulement nous pouvons nous aimer et l’unité apparaît entre nous. C’est parce qu’Il pourvoit Son amour, autrement dit, il doit y avoir trois forces ensemble, « Moi – l’autre – le Créateur », autrement il n’y a aucune raison pour l’amour. Il doit y avoir quelqu’un qui fournit initialement l’amour à quiconque le désire ! C’est pourquoi nous atteindrons l’amour seulement si nous incorporons le Créateur nos rapports.

L’amour ne peut pas être unilatéral. Aimer – veut dire faire plaisir à l’autre par mon attitude envers lui, et c’est possible seulement s’il m’aime depuis le début et reçoit du plaisir de mon attitude envers lui. Ainsi, l’amour ne peut seulement exister qu’entre l’homme et le Créateur, parce que le Créateur aime l’homme depuis le début. De plus, l’amour n’est possible entre les gens que si le Créateur est présent entre eux. Donc l’amour pour son conjoint, pour les animaux ou les enfants – n’est pas l’amour, mais une expression de notre attitude envers eux. C’est parce que je remplis le désir de quelqu’un d’autre pour « quelque chose», mais je n’accomplis pas son amour pour moi, parce qu’il n’existe pas. C’est pourquoi l’amour peut seulement exister si le Créateur est présent en nous comme source d’amour.
Extrait du blog du Kabbaliste Rav Michael Laitman


Poster un commentaire

Le dépassement des pouvoirs humains

Les efforts qui sont nécessaires pour notre avancement sont au-delà des forces humaines, car le désir de profiter seul ne peut pas se libérer de l’égoïsme. Cependant, nous pouvons agir d’une manière qui nous dirige vers la correction au mieux de nos capacités dans les circonstances qui ont été préparées pour nous par la Lumière.

Jusqu’à présent, nos efforts sont associés à notre niveau actuel, c’est-à-dire qu’ils sont au niveau minéral, végétal et animé. Cependant, si nous faisons tous les efforts nécessaires au niveau animé, la Lumière Supérieure commencera à nous influencer et à nous changer. La quantité d’efforts nécessaires sera atteinte et la Lumière Supérieure finira le travail comme il est dit : « a fait des efforts et a trouvé… »

Toutefois, si la Lumière dirige tout ce qu’il y a et influence nos désirs, comment pouvons-nous éventuellement faire des efforts, même les plus infimes mouvements ? Il n’y a rien à part la Lumière et le désir qui s’oppose à elle. La troisième, une force supplémentaire qui nous permet d’agir, est le résultat de la brisure du désir.

Cela signifie qu’il existe de multiples éclats du désir autour de nous qui sont détachés les uns des autres en raison de leur nature égoïste. Si nous avions agi à notre « niveau » et essayé de nous rapprocher avec d’autres, nous « changerions » sous l’influence de la Lumière. Ce monde est la dernière marche la plus basse de l’Univers qui nous permet d’agir contre notre propre volonté. C’est pourquoi quelqu’un est capable de s’unir avec un ami comme s’ils avaient été rapprochés ensemble par la Lumière. Ce n’est pas vraiment réel : les désirs ne changent pas à cause de nos actions, mais notre impact sur la Lumière change et c’est pourquoi le système fonctionne.

Le miracle se produit au niveau de ce monde tellement bas et secondaire qu’il est tout à fait contraire à la spiritualité. D’une part, ce monde est totalement détaché du domaine spirituel, et d’autre part, il nous présente une merveilleuse occasion qui nous permet, grâce à la convergence physique et externe et de fausses actions, d’influencer nos désirs internes. Nos désirs internes ont un impact sur la Lumière qui Répare, qui à son tour commence secrètement à nous influencer jusqu’à ce qu’elle change vraiment notre désir.

Cela signifie que même si nous demeurons dans ce monde et n’avons pas avancé trop loin au-delà des singes, nous avons encore une possibilité interne de saisir l’extrémité d’un fil qui se prolonge pour nous depuis l’En-Haut, qui nous sortira vers le monde de la Lumière Supérieure. Si nous utilisons les voies de recours qui nous sont données et si nous comprenons qu’elles nous sont accordées d’En-Haut, nous allons déclencher l’éveil vital d’en bas (itaruta de-letata) qui à son tour suscitera l’éveil d’En-Haut (itaruta de-leila).

Pour y parvenir, tout ce dont nous avons besoin est une bonne compréhension de la séquence de travail à faire : ce que nous devons exactement atteindre et ce que la Lumière est en réalité. Ce type de compréhension va nous protéger des erreurs et des fausses attentes à propos du salut arrivant sans nos efforts préliminaires, et en pensant qu’avec le temps, tout s’arrangera par soi-même. On ne devrait jamais être induit en erreur de penser qu’il y a des gens qui peuvent facilement surmonter toutes les étapes, et qui n’ont pas à passer par les « 400 ans d’exil ». Ils n’existent tout simplement pas. Nous devrions garder à l’esprit que nous devons tout faire nous-mêmes et travailler dur pour construire un groupe, atteindre l’unité et la garantie mutuelle, et révéler le pouvoir de connexion entre nous.

Si nous nous rendons compte que l’on nous donne tous les recours possible pour atteindre le résultat auquel nous aspirons, pour mettre en œuvre le but de notre vie, nous ne serons pas désespérés, mais plutôt, nous continuerons notre travail et atteindrons le succès. D’ailleurs, quand tous les calculs sont faits, nous aurons à nous élever au-dessus des résultats et comprendrons que la simple possibilité de faire des efforts est en fait la récompense que nous cherchons !
Extrait du blog du Kabbaliste Rav Michael Laitman


Poster un commentaire

Vous pensez donc être un prodigue en Kabbale?

Trois questions reçues d’étudiants débutants:

Question: Nous vivons au centre de l’île des Philippines, et il n’existe pas de kabbalistes reconnus. Pouvons-nous apprendre la Kabbale de vous? Avons-nous besoin d’une réelle personne pour activer les 10 Sefirot sur nos corps? Qui est notre initiateur s’il n’y a pas ici de représentants du Centre de Kabbale?

Ma réponse: Si vous vous connectez à notre étude, au groupe, à l’unification et à la diffusion via internet, cela vous donnera tout ce dont vous avez besoin pour avancer spirituellement.

Question: J’ai toujours recherché quel était le sens de ma vie, mais je n’ai jamais trouvé un enseignement suffisemment bien pour remplir l’espace vide et pour compléter les pièces manquantes du puzzle, jusqu’à ce que je vous rencontre et votre merveilleux enseignement. Je voudrais juste vous exprimer ma gratitute et au Créateur pour amener la Lumère à ce monde et de la partager avec un aveugle tel que moi.

Ma réponse: Conservez cette admiration: elle vous donnera la force pour avancer vers le Créateur et bonne chance!

Question: Que dois-je faire si je sens que je suis un prodigue de Kabbale à 20 ans? Dois-je juste continuer à étudier ou suis-capable d’enseigner à partir de mes propres analogies de ce que j’ai appris jusqu’à présent?

Ma réponse: Votre savoir est une illusion. Vous devez laisser les textes kabbalistiques entrer en vous, et ce faisant, vous verrez bientôt combien vous vous êtes trompés.
Extrait du blog du Kabbaliste Rav Michael Laitman