La Kabbale en Afrique

Tout ce qu'il faut savoir pour dévoiler les secrets et mystères de la Kabbale


Poster un commentaire

La seule chose dont nous avons besoin est la lumière pour influencer notre point dans le coeur

La seule chose dont nous avons besoin est la lumière pour influencer notre point dans le coeur

Lorsque le point dans le coeur se réveille chez une personne, elle peut continuer à le développer avec l’influence de la lumière, car la lumière produit en elle la qualité du don. Je vies la vie de mon corps et il n’y a qu’un point qui veut s’unir avec le monde spirituel, avec la lumière supérieure. Mon devoir est de créer une connexion entre la lumière et ce point.

Seule la lumière est capable de pénétrer dans mon désir égoïste (coeur) et toucher le point dans le coeur. C’est pourquoi je dois diriger tous mes efforts en attirant la lumière sur ce point. Je ne comprends pas vraiment comment cela fonctionne, c’est quelque chose que je comprendrai plus tard. Pour l’instant, j’avance en attirant la lumière sur mon point.

Le Créateur a créé le mauvais penchant, l’égoïsme et en lui – le point dans le coeur. C’est pour le bien de ce point que la force de correction- la lumièren a été préparée. Donc agissez de manière à ce que la lumière travaille sur vous. Rien d’autre n’a de l’importance.
Extrait du blog du kabbaliste Rav Michael Laitman


Poster un commentaire

Le rôle de la femme est de maintenir une bonne relation.

En faisant l’éloge de son homme, une femme l’aide à se développer et renforce leur relation.

Aujourd’hui le taux de divorce est stupéfiant et la plupart des relations sont de courte durée. C’est pourquoi il est très important pour les gens de trouver le moyen de savoir comment maintenir un mariage réussi.

Pour qu’une femme comprenne comment mieux réaliser sa part dans le couple, elle doit comprendre la nature d’un homme. Alors elle sera sage et capable de créer une relation amoureuse durable.

Mais comment une femme en vient-elle à comprendre la nature d’un homme? Après tout, les hommes et les femmes sont si différents. En fait, la bonne compréhension peut venir des bonnes actions. Une femme doit montrer qu’elle apprécie son homme, lui faire savoir qu’il est spécial pour elle, qu’il est merveilleux – et le faire souvent ! Alors elle comprendra quels besoins il attend d’elle, et quelle sorte de connexion il devrait y avoir entre eux.

Elle verra qu’un homme a besoin d’être materné, loué et admiré. Malgré le fait d’être masculin, fort, et «macho», un homme a en fait un grand besoin de compréhension. Et si une femme lui en donne, il ne sera pas capable de la quitter.

En fait, cela ressemble à la manière dont une femme s’occupe d’un enfant. Elle lui dit «tu es merveilleux, tu as très bien fait, tu es fort, tu peux le faire, tu es spécial, tu es la personne la plus exceptionnelle dans le monde entier- toi, toi, toi …» et tout ceci fait que l’homme reste avec elle.

Mais le plus important est qu’elle doit le faire avec amour. Un homme désire entendre cela tout le temps, parce que les hommes sont vraiment comme des enfants, et ils voient souvent une femme comme une mère. Et même si cette sorte de relation semble “déséquilibrée”, elle deviendra équilibrée parce que l’homme voudra « grandir » pour montrer combien il est merveilleux. Cela éveillera son désir de devenir meilleur d‘une façon positive, plutôt que de façon autoritaire et négative.


Poster un commentaire

De l’amour

L’amour est caractérisé par le don. J’aime – veut dire que je donne, je me réjouis en faisant plaisir à l’autre. Comment pourrais-je faire plaisir à l’autre ? Avec quoi puis-je lui faire plaisir ? Par mon attitude à son égard. Comment peut-il recevoir du plaisir de moi ? Seulement s’il m’aime. Dans ce cas si j’ai une relation pleine avec lui, il reçoit du plaisir de celle-ci. Cependant si je ne l’aime pas, je percevrai sa bonne attitude à mon égard comme de la haine, et ceci me poussera à m’éloigner de lui un peu plus.

Le Créateur a une relation d’amour avec nous, depuis le tout début, et c’est pourquoi nous exprimons notre amour envers Lui et en relation avec Lui, pour Le contenter, pour Lui faire plaisir- parce qu’Il nous aime depuis le tout début.

Cela ne peut exister entre les gens. Seulement si nous découvrons les connexions entre nous et le Créateur, si nous désirons être connectés, pour que le sentiment d’amour pour Lui soit révélé entre nous, alors seulement nous pouvons nous aimer et l’unité apparaît entre nous. C’est parce qu’Il pourvoit Son amour, autrement dit, il doit y avoir trois forces ensemble, « Moi – l’autre – le Créateur », autrement il n’y a aucune raison pour l’amour. Il doit y avoir quelqu’un qui fournit initialement l’amour à quiconque le désire ! C’est pourquoi nous atteindrons l’amour seulement si nous incorporons le Créateur nos rapports.

L’amour ne peut pas être unilatéral. Aimer – veut dire faire plaisir à l’autre par mon attitude envers lui, et c’est possible seulement s’il m’aime depuis le début et reçoit du plaisir de mon attitude envers lui. Ainsi, l’amour ne peut seulement exister qu’entre l’homme et le Créateur, parce que le Créateur aime l’homme depuis le début. De plus, l’amour n’est possible entre les gens que si le Créateur est présent entre eux. Donc l’amour pour son conjoint, pour les animaux ou les enfants – n’est pas l’amour, mais une expression de notre attitude envers eux. C’est parce que je remplis le désir de quelqu’un d’autre pour « quelque chose», mais je n’accomplis pas son amour pour moi, parce qu’il n’existe pas. C’est pourquoi l’amour peut seulement exister si le Créateur est présent en nous comme source d’amour.
Extrait du blog du Kabbaliste Rav Michael Laitman


Poster un commentaire

Le dépassement des pouvoirs humains

Les efforts qui sont nécessaires pour notre avancement sont au-delà des forces humaines, car le désir de profiter seul ne peut pas se libérer de l’égoïsme. Cependant, nous pouvons agir d’une manière qui nous dirige vers la correction au mieux de nos capacités dans les circonstances qui ont été préparées pour nous par la Lumière.

Jusqu’à présent, nos efforts sont associés à notre niveau actuel, c’est-à-dire qu’ils sont au niveau minéral, végétal et animé. Cependant, si nous faisons tous les efforts nécessaires au niveau animé, la Lumière Supérieure commencera à nous influencer et à nous changer. La quantité d’efforts nécessaires sera atteinte et la Lumière Supérieure finira le travail comme il est dit : « a fait des efforts et a trouvé… »

Toutefois, si la Lumière dirige tout ce qu’il y a et influence nos désirs, comment pouvons-nous éventuellement faire des efforts, même les plus infimes mouvements ? Il n’y a rien à part la Lumière et le désir qui s’oppose à elle. La troisième, une force supplémentaire qui nous permet d’agir, est le résultat de la brisure du désir.

Cela signifie qu’il existe de multiples éclats du désir autour de nous qui sont détachés les uns des autres en raison de leur nature égoïste. Si nous avions agi à notre « niveau » et essayé de nous rapprocher avec d’autres, nous « changerions » sous l’influence de la Lumière. Ce monde est la dernière marche la plus basse de l’Univers qui nous permet d’agir contre notre propre volonté. C’est pourquoi quelqu’un est capable de s’unir avec un ami comme s’ils avaient été rapprochés ensemble par la Lumière. Ce n’est pas vraiment réel : les désirs ne changent pas à cause de nos actions, mais notre impact sur la Lumière change et c’est pourquoi le système fonctionne.

Le miracle se produit au niveau de ce monde tellement bas et secondaire qu’il est tout à fait contraire à la spiritualité. D’une part, ce monde est totalement détaché du domaine spirituel, et d’autre part, il nous présente une merveilleuse occasion qui nous permet, grâce à la convergence physique et externe et de fausses actions, d’influencer nos désirs internes. Nos désirs internes ont un impact sur la Lumière qui Répare, qui à son tour commence secrètement à nous influencer jusqu’à ce qu’elle change vraiment notre désir.

Cela signifie que même si nous demeurons dans ce monde et n’avons pas avancé trop loin au-delà des singes, nous avons encore une possibilité interne de saisir l’extrémité d’un fil qui se prolonge pour nous depuis l’En-Haut, qui nous sortira vers le monde de la Lumière Supérieure. Si nous utilisons les voies de recours qui nous sont données et si nous comprenons qu’elles nous sont accordées d’En-Haut, nous allons déclencher l’éveil vital d’en bas (itaruta de-letata) qui à son tour suscitera l’éveil d’En-Haut (itaruta de-leila).

Pour y parvenir, tout ce dont nous avons besoin est une bonne compréhension de la séquence de travail à faire : ce que nous devons exactement atteindre et ce que la Lumière est en réalité. Ce type de compréhension va nous protéger des erreurs et des fausses attentes à propos du salut arrivant sans nos efforts préliminaires, et en pensant qu’avec le temps, tout s’arrangera par soi-même. On ne devrait jamais être induit en erreur de penser qu’il y a des gens qui peuvent facilement surmonter toutes les étapes, et qui n’ont pas à passer par les « 400 ans d’exil ». Ils n’existent tout simplement pas. Nous devrions garder à l’esprit que nous devons tout faire nous-mêmes et travailler dur pour construire un groupe, atteindre l’unité et la garantie mutuelle, et révéler le pouvoir de connexion entre nous.

Si nous nous rendons compte que l’on nous donne tous les recours possible pour atteindre le résultat auquel nous aspirons, pour mettre en œuvre le but de notre vie, nous ne serons pas désespérés, mais plutôt, nous continuerons notre travail et atteindrons le succès. D’ailleurs, quand tous les calculs sont faits, nous aurons à nous élever au-dessus des résultats et comprendrons que la simple possibilité de faire des efforts est en fait la récompense que nous cherchons !
Extrait du blog du Kabbaliste Rav Michael Laitman


Poster un commentaire

Vous pensez donc être un prodigue en Kabbale?

Trois questions reçues d’étudiants débutants:

Question: Nous vivons au centre de l’île des Philippines, et il n’existe pas de kabbalistes reconnus. Pouvons-nous apprendre la Kabbale de vous? Avons-nous besoin d’une réelle personne pour activer les 10 Sefirot sur nos corps? Qui est notre initiateur s’il n’y a pas ici de représentants du Centre de Kabbale?

Ma réponse: Si vous vous connectez à notre étude, au groupe, à l’unification et à la diffusion via internet, cela vous donnera tout ce dont vous avez besoin pour avancer spirituellement.

Question: J’ai toujours recherché quel était le sens de ma vie, mais je n’ai jamais trouvé un enseignement suffisemment bien pour remplir l’espace vide et pour compléter les pièces manquantes du puzzle, jusqu’à ce que je vous rencontre et votre merveilleux enseignement. Je voudrais juste vous exprimer ma gratitute et au Créateur pour amener la Lumère à ce monde et de la partager avec un aveugle tel que moi.

Ma réponse: Conservez cette admiration: elle vous donnera la force pour avancer vers le Créateur et bonne chance!

Question: Que dois-je faire si je sens que je suis un prodigue de Kabbale à 20 ans? Dois-je juste continuer à étudier ou suis-capable d’enseigner à partir de mes propres analogies de ce que j’ai appris jusqu’à présent?

Ma réponse: Votre savoir est une illusion. Vous devez laisser les textes kabbalistiques entrer en vous, et ce faisant, vous verrez bientôt combien vous vous êtes trompés.
Extrait du blog du Kabbaliste Rav Michael Laitman


Poster un commentaire

Rechercher la source de toute réalité

Une personne qui aspire à découvrir le vrai monde, qui veut savoir pour quoi et pourquoi elle vit sur cette terre et ce qui se passe ici en général, se voit comme un enquêteur qui apprend au sujet du monde afin de le comprendre et de le ressentir. Mais en fait, ce n’est pas la bonne approche, car au centre du monde se trouve le plus grand pouvoir et pas nous. Il déplace et détermine tout. Et si nous voulons enquêter sur le monde, alors nous devons toujours adhérer à ce pouvoir supérieur.

Afin de découvrir vraiment l’image du monde, il est nécessaire, tout d’abord, de voir cette source de toute la réalité et tout ce qui se passe en son sein. Je dois savoir que tout est dérivé d’une seule puissance. Et toutes les créatures, y compris moi-même, le minéral, le végétal, l’animal et l’homme, tout ce qui existe dans ce monde, ce que nous savons et ce qui est encore inconnu, est reçu à partir de cette source plus élevée.

Je dois concentrer mon attention particulièrement sur cela, sur le Créateur. Cela signifie que tous les événements qui se produisent avec moi et avec les autres, toutes nos sensations, tout le passé, le présent et l’avenir, tout vient du Créateur et pour un unique but, pour nous amener à Lui.

Mais jusqu’à ce que nous venions à Lui, il est nécessaire de recevoir toutes sortes d’observations de Lui ; il n’est pas important de savoir si elles sont négatives ou positives. Nous devons toujours nous trouver entre ces expériences et ces observations, et ainsi à maintes reprises nous en apprenons de plus en plus à propos de Lui.

Ces étapes de notre progression vers le Créateur sont appelées « cinq mondes » (Olamot), qui vient du mot « Alama » (dissimulation) : Assiya, Yetsira, Béria, Atsilout, Adam Kadmon, après quoi vient le monde de l’Infini où nous fusionnons avec le Créateur comme un tout unique. Ainsi, pas à pas, nous nous approchons de Lui, disons de 20% à chaque étape, jusqu’à ce que nous atteignions cent pour cent de ressemblance et d’équivalence, de compréhension et de perception du Créateur.

Il s’ensuit que je n’ajoute pas toutes les sensations internes de nos corps et les expériences personnelles aux gens autour de moi qui apparemment les produisent, mais plutôt au Créateur. Toutes les personnes, tout le monde, y compris mon corps et moi-même, sont mus par Lui. J’ai donc uniquement besoin de savoir comment me comporter correctement vis-à-vis de tout ce qui se passe : tout d’abord, n’oubliez pas que tout vient du Créateur ; deuxièmement, il s’agit de m’apprendre à Le comprendre.

Cela signifie que je dois tirer des conclusions de tous ces états que je traverse et voir un bon signe dans ce que je ressens maintenant. C’est parce que le Créateur n’a rien créé de mauvais et si je suis dirigé vers Lui, alors je ne peux pas ressentir quelque chose de mauvais. Mais si je suis dirigé vers une autre direction, alors ce sera mauvais pour moi. Comme je continue à suivre sans cesse, comme un radar, ce point de vue du monde et tout ce qui se passe, j’absorbe l’attitude du Créateur, ce qui signifie que je vois que tout vient de Lui pour me diriger vers Lui et uniquement avec ce qui est bon.

Ainsi, il est écrit (Psaumes 97:10) : « Ô vous qui aimez le SEIGNEUR, haïssez le mal. » Nous commençons à découvrir que, lorsque nous visons dans la bonne direction, vers le Créateur, alors tout ce qui s’oppose au don sans réserve se découvre comme étant mauvais. Ceci parce que, être dirigé vers Lui nous oblige à être comme Lui. C’est ce que nous devons apprendre à chaque seconde de nos vies.
Extrait du blog du Kabbaliste Rav Michael Laitman


Poster un commentaire

Y a t-il une difference entre Dieu la Nature

Question : Vous définissez Dieu comme les lois de la nature. Au temps du Tanach, Moïse parlait à Dieu et Dieu lui répondait ainsi qu’à la nation. Alors pourquoi votre définition de Dieu est-elle différente ? Je trouve qu’il est très difficile de penser à Dieu comme à des lois, plutôt que quelqu’un vers lequel je peux pleurer ou parler dans les périodes de trouble. Je comprends que les ordres et les lois du Créateur doivent être suivis, mais je ne comprends pas pourquoi votre définition de Lui est différente.

Réponse : Nous projetons souvent nos propres qualités sur la nature et nous attendons ensuite de celle-ci qu’elle réagisse à l’identique. Par exemple, nous nous énervons contre un ordinateur, ou les feux de signalisation routière. Le Créateur, Lui, est absolu, et de ce fait, Il est parfait et invariable. Il est bon et crée seulement la bonté. Ses actions sont merveilleuses, mais je ressens l’opposé ! Aussi qu’est-ce que je vais Lui demander ? Je vais Lui demander de changer ma perception, pour que je puisse Le comprendre et voir la perfection de Ses actions dans toute chose. En d’autres termes, je demande la correction de mes qualités, d’égoïste en altruiste. Je comprendrai alors Ses actions et Le justifierai, car je serai comme Lui. Je sentirai l’éternité et la perfection juste comme Lui. C’est ce que je dois demander !
Parler du Créateur et parler de la Nature, c’est la même chose.

Extrait du blog du Kabbaliste Rav Michael Laitman


Poster un commentaire

Une chance donnée d’en haut

Les meilleurs états de tous sont quand une personne a besoin d’une connexion avec le Créateur. Une connexion ne peut se produire que quand elle a besoin de l’aide du Créateur. Et elle devrait vouloir cette aide non pas pour elle-même, sinon, cela serait un désir égoïste. Mais c’est précisément au-dessus de son désir, l’aspiration à faire le bien, qu’elle peut construire des relations avec les autres et commencer à prendre soin d’eux, les aider à être corrigés, agir dans leur direction.

Ainsi, une personne va changer : de prendre soin d’elle à prendre soin des autres à tel point qu’elle va demander au Créateur de l’aider à réaliser cette attention, afin de corriger ses amis et ainsi faire plaisir au Créateur.

Il s’agit de la construction de l’ensemble du système de relation à l’intérieur d’une personne envers l’autre, dans la direction du Créateur. Cela n’existe pas naturellement, et cela ne viendra jamais chez une personne par elle-même. Une personne doit le construire au-dessus du désir égoïste qui est révélé avant elle.

Ce travail est appelé l’œuvre d’Israël, d’une personne qui s’efforce directement vers le Créateur, qui commence à travailler sur la base du premier désir révélé en elle, et qui transforme peu à peu tous ses désirs vers le Créateur. C’est l’œuvre de Moïse qui se tourne vers le Pharaon exigeant qu’il libère Israël de l’esclavage et le travail du Pharaon sur le peuple d’Israël et Moïse afin qu’ils ressentent combien ils ont besoin de l’aide du Créateur.

Une personne devrait savoir que le principal travail dans son cœur concernant le Créateur et le Pharaon a pour but d’amener les gens hors de l’esclavage, c’est ainsi – purifier tous les désirs, le monde entier. Le monde entier est des parties de l’âme humaine, et le devoir d’une personne est de libérer ce monde de la puissance du pharaon égoïste.

Grâce à l’étude, le groupe, et de nombreuses clarifications, elle doit changer son désir égoïste personnel pour atteindre le travail spirituel, pour révéler le Créateur dans le désir juste de donner sans réserve. Si elle obtient un éveil à chaque fois, c’est le signe que le Créateur veut d’elle et son devoir est d’accomplir ce désir!

Si une personne n’utilise pas l’éveil reçu une première fois, une deuxième fois puis la troisième fois, alors elle est laissée seule pendant un certain temps, peut-être jusqu’à la fin de cette vie ou même pour plusieurs cycles de vie, jusqu’à ce que finalement, on lui donne une chance d’en haut pour s’éveiller.

C’est pourquoi nous devons être très vigilants de la perte ne serait- ce qu’ un moment, un désir, un cadeau du ciel, parce que personne ne sait quand cela se manifestera à nouveau. Le problème est que 99% des personnes qui reçoivent un éveil d’en haut ne font tout simplement pas attention à lui et ne s’en rendent pas compte. Ils traitent cette chance unique offerte d’en haut comme quelque chose de normal dans ce monde qui ne va pas disparaître et peut attendre jusqu’à demain, quelques heures ou quelques jours, une autre fois.

Ils ne regardent pas de leur côté afin d’établir un rapport avec cette prise de conscience d’une manière spirituelle et non pas dans une manière matérielle, et sans commencer à travailler sur l’ensemble du récipient commun, la connexion avec les autres, la diffusion de ces connaissances, et la correction du monde. Autrement dit, ils ne commencent pas à agir afin de révéler le Créateur, la seule chose qui nous manque en ce monde, la panacée de tous nos problèmes.
Extrait du blog du Kabbaliste Rav Michael Laitman


Poster un commentaire

L’ échelle spirituelle

Question : Est-ce que la pensée critique aide une personne à monter l’échelle spirituelle, ou est-elle un obstacle en chemin ? Devrait-on se débarrasser d’elle ?

Réponse : Tout chez une personne a été créé pour une raison. Il n’y a pas besoin de détruire, d’humilier, de supprimer, de verrouiller ou de cacher quoi que ce soit. Au contraire, ouvrez tout, mais seulement pour que cela vous aide à progresser spirituellement. Finalement, vous verrez que c’est une merveilleuse et extraordinaire occasion d’utiliser toutes les pires, les terribles impulsions naturelles ou acquises dont il est honteux de parler. Vous ressentirez combien elles sont correctes et nécessaires. Soudainement vous serez en mesure de les remplir d’une manière spirituelle et sublime.
Extrait du blog du Kabbaliste Rav Michael Laitman