La Kabbale en Afrique

Tout ce qu'il faut savoir pour dévoiler les secrets et mystères de la Kabbale


Poster un commentaire

Qu’est-ce qui détermine notre durée de vie ?

Question : Qu’est-ce qui détermine l’espérance de vie de personnes différentes ? Après tout, les personnes merveilleuses et les tueurs ignobles meurent tous les deux jeunes. Se pourrait-il que, du point de vue de la maturation de l’âme dans cette vie actuelle, les premières âmes soient déjà montées plus haut, tandis que les dernières sont désespérées, et ainsi elles sont emmenées dans le but de renaître ?

Réponse : Tout cela concerne les réincarnations. Aucun calcul n’est fait ici concernant les corps. Vous pouvez être une personne bonne ou mauvaise, mais en termes d’égoïsme, cela n’a pas d’importance.

Le calcul se focalise uniquement sur le système général afin de l’amener de façon optimale à la correction complète. Par conséquent, il s’agit seulement de l’accomplissement de l’âme d’une personne. Le corps est donné à une personne afin que par son libre-arbitre elle se place elle-même dans l’âme générale, dans la connexion avec les autres dans l’amour total et le don sans réserve.

Si elle peut le faire, elle trouve son âme. Ensuite, le calcul est fonction de son état à n’importe quel moment donné.

Si elle ne peut pas le faire, il lui est donné une certaine quantité de temps pour être incorporée volontairement dans le groupe général et peut-être même dans le monde spirituel. Si elle n’utilise pas cette occasion, cela s’éloigne d’elle et elle passe à la prochaine vie. Le même gène spirituel sera revêtu dans un autre corps avec de nouvelles données dans un nouvel environnement, et on lui donnera encore l’opportunité de remplir sa mission.
Extrait du blog du kabbaliste Rav Michael Laitman


Poster un commentaire

Pourquoi ne savons-nous pas quand nous allons mourir ?

Question : Pourquoi l’heure de notre mort nous est-elle cachée ?

Réponse : C’est très bien que ce soit caché parce que je dois atteindre un état où peu importe quand dans ma vie, dans mon existence bestiale, je vais me séparer du corps physique.

Je dois atteindre un état où je vivrai dans l’âme et pas dans le corps, de sorte qu’il ne fasse aucune différence pour moi si j’existe dans un corps ou non. Si je continue à exister à l’intérieur de lui, c’est seulement pour que d’une certaine façon je donne encore plus à l’humanité, au monde.

Ainsi, cela ne fait aucune différence pour moi à quel moment je vais mourir. Je suis tout simplement sous le contrôle de la gouvernance supérieure, et c’est tout.

Extrait du blog du Kabbaliste Rav Michael ( Blog Michael Laitman)


Poster un commentaire

Qu’est-ce qui détermine notre durée de vie ?

Question : Qu’est-ce qui détermine l’espérance de vie de personnes différentes ? Après tout, les personnes merveilleuses et les tueurs ignobles meurent tous les deux jeunes. Se pourrait-il que, du point de vue de la maturation de l’âme dans cette vie actuelle, les premières âmes soient déjà montées plus haut, tandis que les dernières sont désespérées, et ainsi elles sont emmenées dans le but de renaître ?

Réponse : Tout cela concerne les réincarnations. Aucun calcul n’est fait ici concernant les corps. Vous pouvez être une personne bonne ou mauvaise, mais en termes d’égoïsme, cela n’a pas d’importance.

Le calcul se focalise uniquement sur le système général afin de l’amener de façon optimale à la correction complète. Par conséquent, il s’agit seulement de l’accomplissement de l’âme d’une personne. Le corps est donné à une personne afin que par son libre-arbitre elle se place elle-même dans l’âme générale, dans la connexion avec les autres dans l’amour total et le don sans réserve.

Si elle peut le faire, elle trouve son âme. Ensuite, le calcul est fonction de son état à n’importe quel moment donné.

Si elle ne peut pas le faire, il lui est donné une certaine quantité de temps pour être incorporée volontairement dans le groupe général et peut-être même dans le monde spirituel. Si elle n’utilise pas cette occasion, cela s’éloigne d’elle et elle passe à la prochaine vie. Le même gène spirituel sera revêtu dans un autre corps avec de nouvelles données dans un nouvel environnement, et on lui donnera encore l’opportunité de remplir sa mission.

Extrait du blog du Kabbaliste Rav Michael Laitman(http://laitman.fr/2015/12/21/quest-ce-qui-determine-notre-duree-de-vie)


Poster un commentaire

La vie et la mort aux yeux des kabbalistes

Question: Vous et moi sommes du même âge. Aujourd’hui, nous voyons les différents défauts dans la jeune génération qui étaient taboues à notre époque, comment pouvons-nous trouver la force d’aimer ces gens? Supposons qu’une personne au volant écrase un garçon devant les yeux de sa mère, peut-elle ensuite aimer le tueur?

Réponse: Il ne s’agit pas d’aimer le tueur. Vous apportez un exemple extrême, mais je vais essayer de l’expliquer. La mère doit s’élever au niveau où elle voit ce qui se passe réellement: que rien dans ce monde n’est fait par des gens, mais que tout est rempli par le système de coopération entre toutes les personnes et une force supérieure qui nous mène vers l’objectif .

Qu’est-ce que « son fils » signifie? Le garçon qui a été tué est son fils au niveau corporel, mais au niveau suivant, au plan humain, il fait partie d’un système qui apparaît et disparaît. Quand je découvre l’ensemble du système, je ne vois pas de défaut en lui, je vois que tout est géré par un seule force.

Mais dans ce cas, je ne suis pas au même niveau où la mère est, où l’on voit, à Dieu ne plaise, comment son fils est tué. Je sens tout cela différemment. Je ne suis pas la mère non plus, et il n’est pas l’enfant, nous sommes tous reliés entre nous  et je comprends déjà que la vie et la mort sont perçues d’une manière totalement différente. Il s’agit d’un changement sans fin des états. Quelle est la différence entre nous sentir dans notre corps et nous sentir en dehors du corps? Ce sont les différents niveaux de perception. Nous apprenons tout cela dans la perception de la réalité.

Il n’y a donc pas de réponse à votre question comme vous la demandez. Il est impossible d’expliquer à une mère, qui est au niveau corporel de son développement, ce qui est arrivé à son fils. Mais une personne qui atteint la spiritualité perçoit certainement tout différemment.

Je l’ai également vu avec mon professeur. Plusieurs mois après être arrivé pour étudier avec lui, la mère d’un de ses élèves est décédée. Selon la coutume juive les parents du défunt sont assis Shiva à la maison et sont en deuil [sept jours de deuil]. Je suis venu pour exprimer mes condoléances et que pensez-vous que j’ai vu là-bas? Les gens parlaient comme si rien ne s’était passé. J’ai été choqué. Ça m’a vraiment touché à l’époque.

Cela signifie que j’ai commencé à réaliser que les gens voient la vie et la mort d’une manière totalement différente, ce n’est pas une tragédie pour eux, ce n’est pas la perte de la vie. Lorsque vous commencez à sentir l’ensemble du réseau de forces, vous voyez que rien ne disparaît, et que personne ne va nulle part, mais disparaît purement et simplement de votre perception et rien de plus que cela. Mais il est difficile d’expliquer ceci pour le moment. Nous devons avancer vers la révélation et alors une personne découvrira la réponse à toutes les questions par elle-même.