La Kabbale en Afrique

Tout ce qu'il faut savoir pour dévoiler les secrets et mystères de la Kabbale


Poster un commentaire

Le rôle de la femme dans le couple est de maintenir une bonne relation. Que faire pour avoir un mariage ou une relation reussie?

En faisant l’éloge de son homme, une femme l’aide à se développer et renforce leur relation.

Aujourd’hui le taux de divorce est stupéfiant et la plupart des relations sont de courte durée. C’est pourquoi il est très important pour les gens de trouver le moyen de savoir comment maintenir un mariage réussi.

Pour qu’une femme comprenne comment mieux réaliser sa part dans le couple, elle doit comprendre la nature d’un homme. Alors elle sera sage et capable de créer une relation amoureuse durable.

Mais comment une femme en vient-elle à comprendre la nature d’un homme? Après tout, les hommes et les femmes sont si différents. En fait, la bonne compréhension peut venir des bonnes actions. Une femme doit montrer qu’elle apprécie son homme, lui faire savoir qu’il est spécial pour elle, qu’il est merveilleux – et le faire souvent ! Alors elle comprendra quels besoins il attend d’elle, et quelle sorte de connexion il devrait y avoir entre eux.

Elle verra qu’un homme a besoin d’être materné, loué et admiré. Malgré le fait d’être masculin, fort, et «macho», un homme a en fait un grand besoin de compréhension. Et si une femme lui en donne, il ne sera pas capable de la quitter.

En fait, cela ressemble à la manière dont une femme s’occupe d’un enfant. Elle lui dit «tu es merveilleux, tu as très bien fait, tu es fort, tu peux le faire, tu es spécial, tu es la personne la plus exceptionnelle dans le monde entier- toi, toi, toi …» et tout ceci fait que l’homme reste avec elle.

Mais le plus important est qu’elle doit le faire avec amour. Un homme désire entendre cela tout le temps, parce que les hommes sont vraiment comme des enfants, et ils voient souvent une femme comme une mère. Et même si cette sorte de relation semble “déséquilibrée”, elle deviendra équilibrée parce que l’homme voudra « grandir » pour montrer combien il est merveilleux. Cela éveillera son désir de devenir meilleur d‘une façon positive, plutôt que de façon autoritaire et négative.


Poster un commentaire

Pourquoi sommes-nous si préoccupés par le sexe ?

La racine spirituelle du sexe est l’unité de l’âme avec le Créateur.

Dans le monde spirituel, l’âme est unie à la Lumière, et cette union est appelée Zivoug – accouplement. Il constitue l’unification de deux parties de la création – masculine et féminine, et est le plus grand plaisir qui puisse exister – l’âme étant remplie de la Lumière du Créateur.

Cet accouplement spirituel a aussi une branche ou une copie dans le monde physique, le monde de la matière. C’est pourquoi nous sommes tant préoccupés par le sexe- c’est le plaisir ultime dans ce monde, et la racine de tous nos désirs dans ce monde.

Le sexe est la base de toutes nos pensées, parce que sa racine est l’union de l’âme avec le Créateur. Cette union est le but final de la Nature, et tout ce qui arrive dans le monde est déterminé par le but final. C’est pour cela que nous ne pouvons tout simplement pas nous empêcher de penser au sexe. Notre attraction pour le sexe opposé et le plaisir aussi viennent de cet état final- l’adhésion avec le Créateur – appelée « Zivoug » (union sexuelle sans fin)

Le plaisir que nous ressentons du sexe est un parfait exemple de la différence entre le plaisir physique et le plaisir spirituel. Nous passons beaucoup de temps et d’effort à penser au sexe, et nous nous imaginons que cela nous donnera un énorme plaisir, mais en fait notre plaisir s’évanouit dans l’air à peine à la minute où nous atteignons le sommet de la satisfaction sexuelle. Avant que nous ayons vraiment le temps de jouir de cette sensation, c’est fini et nous nous retrouvons une fois encore à la recherche d’un autre moment de plaisir.

C’est ce qui se passe dans notre monde, parce que le plaisir qui remplit le désir le neutralise immédiatement. N’ayant plus de désir nous cessons de ressentir du plaisir. Cela nous laisse avec un sentiment de vide, et la vie passant, ce vide ne fait que grandir. C’est pourquoi il est écrit, « on quitte ce monde avec la moitié de ses désirs insatisfaits. »

Le plaisir spirituel marche très différemment parce qu’être dans la spiritualité c’est avoir la capacité de recevoir le Lumière avec l’intention de donner du plaisir au Créateur, à l’Unique qui vous donne la Lumière. Il en résulte que dans la spiritualité, l’accouplement ou le sexe est continuel et éternel, et devient de plus en plus fort tout le temps. Il en résulte que l’on ressent la vie éternelle et un contentement parfait qui devient constamment plus important. Objectivement, c’est très différent du plaisir que nous ressentons dans notre monde où nous ne pouvons que ressentir un plaisir momentané suivi du sentiment de vide.

C’est pourquoi il est écrit que lorsque les gens sont tombés du monde spirituel dans notre monde, seuls ceux qui avaient atteint le monde spirituel ressentaient encore le véritable goût de l’accouplement. Le véritable plaisir spirituel est atteint quand deux parties opposées de la création- masculine et féminine – s’assemblent et sont remplies par la Lumière commune.

Inconsciemment, dans nos âmes, nous désirons tous cet accouplement parce que nous fûmes crées pour cela. A un certain niveau, nous aspirons tous à sentir le monde spirituel parce que c’est le seul endroit où nous trouverons un plaisir véritable et durable.


Poster un commentaire

Les racines spirituelles de la tromperie

Mélanger les qualités féminines et masculines au niveau spirituel conduit à la tromperie, à la trahison et aux déviations sexuelles dans notre monde.

Certainement, personne n’aime être trompé. Mais même si nous aimerions décrire de phénomène comme un « comportement purement animal », il y a en fait une racine spirituelle derrière, parce que chaque phénomène de notre monde doit aussi exister dans le monde spirituel. Alors quelle est la racine spirituelle ou la raison de nos tromperies ? Dans la Kabbale cela s’appelle « la brisure des récipients.»

Cela signifie qu’autrefois nous étions tous unis dans une seule âme commune, mais qu’ensuite cette âme commune s’est brisée en de nombreuses parties. Cette brisure des récipients a fait que toutes les parties devaient s’intégrer les unes dans les autres, faisant que chaque partie brisée contient à présent une part féminine et une part masculine. Ainsi, les parties masculines contiennent des parties féminines et vice versa. Nous avons même les hormones les uns des autres !

Ce mélange de nos qualités n’est pas seulement la cause des tromperies et trahisons, mais aussi de toutes les déviations sexuelles de notre monde, comme l’homosexualité et l’identité sexuelle perverse. Et plus que jamais à notre époque ces phénomènes sont évidents, parce que nous sommes arrivés au niveau « le plus bas » de discernement de la brisure des récipients.

Les parties féminines et masculines ne voient pas exactement comment elles pourraient interagir l’une avec l’autre. Dans l’état idéal, spirituel, les parties féminines et masculines sont placées l’une en face de l’autre – l’homme opposé à la femme. Cependant, dans notre situation – après la brisure des âmes qui sont descendues et se sont mélangées  – chacun prend les qualités qui appartiennent aux autres. C’est pourquoi nous désirons différentes sortes de plaisirs de différentes sources.

Cependant, si nous élevons notre quête au-dessus de ces différents plaisirs, et aspirons à un plaisir spirituel, alors nous verrons qui est notre véritable partenaire sur le chemin spirituel. Ceci nous amène au fameux verset « l’homme, la femme et la Présence Divine entre eux. » Si dans la vie de quelqu’un la spiritualité est la plus grande valeur, alors il (ou elle) trouvera le bon partenaire dans la vie, son « autre moitié » pour être ensemble avec lui/elle sur le chemin spirituel. Et ensemble, ils atteindront l’adhésion avec le Créateur.

Pour l’instant cela semble utopique, parce que dans notre réalité actuelle, il nous est difficile de voir et comprendre comment cela peut vraiment arriver. Mais en continuant d’avancer vers la correction et la spiritualité, nous comprendrons mieux et construirons un beau futur plein de confiance et de loyauté.