La Kabbale en Afrique

Tout ce qu'il faut savoir pour dévoiler les secrets et mystères de la Kabbale


Poster un commentaire

Si la sagesse de la Kabbale se rapporte à la Bible alors pourquoi parlez-vous du Createur et non de Dieu?

Question : Pourquoi parlez-vous des forces supérieures et non pas de Dieu si la sagesse de la Kabbale se rapporte à la Bible ?

Réponse : Le mot « Créateur » se réfère à la force supérieure générale de la nature, qui est appelée la force supérieure car elle se trouve au-dessus de tout dans son pouvoir, son volume et sa taille. Il s’agit de la force de la bonté, la force de donner et du don sans réserve, qui détermine tout et comprend toute la force de la nature.

Nous pouvons découvrir, comprendre et atteindre cette force. Par conséquent, elle est appelée le Créateur, Boré, issu des mots hébreux « Bo –  » (« Venez et voyez »). Nous ne pouvons pas comprendre ce que dit la Torah à moins que nous la révélions, car cela ne concerne pas la foi.

Nous devons apprendre comment lire la Torah, car elle est écrite dans une langue très précise, concrète, mais secrète et allégorique. Par conséquent, elle n’est pas un roman historique, mais un code qui peut être déchiffré uniquement par l’étude de la sagesse de la Kabbale. Le Livre du Zohar est le commentaire sur les Cinq Livres de Moïse (la Torah). Nous pouvons commencer à comprendre Le Livre du Zohar en étudiant la sagesse de la Kabbale et ainsi comprendre la Torah.

Nous n’utilisons pas le nom « Dieu » afin de ne pas perturber les étudiants par des associations avec ce qu’ils imaginaient déjà être la force supérieure et le fait qu’il y ait apparemment un Dieu à l’image de l’homme qui soit assis là-haut à nous regarder, voyant tout et nous dirigeant. La force supérieure est à l’intérieur de nous, entre nous, remplissant tout l’espace. C’est le champ dont nous parlons. Ce n’est pas un champ corporel, mais spirituel qui est sur une dimension supérieure, un champ qui contient tout et affecte tout, un champ de bonté.

Extrait du blog du kabbaliste Rav Michael Laitman ( Blog Michael Laitman)


Poster un commentaire

La Kabbale est la sagesse de l’amour

Le proverbe « J’ai créé le mauvais penchant, J’ai créé la Torah comme une épice » exprime toute la pensée de la création. Le but de la création est d’amener tout le monde à une connexion parfaite appelée l’amour, et ainsi l’amour des autres est l’idée principale et le but de la Torah.

Le Créateur développe continuellement l’égoïsme des gens afin qu’ils reconnaissent et comprennent la nécessité de l’unité. Ils devront d’abord se connecter pour survivre et ensuite pour atteindre un sens plus sublime.

La sagesse de la Kabbale a disparu de notre monde durant 2000 ans afin de permettre à l’ego de se développer et ainsi nous aurions quelque chose à corriger. Les Kabbalistes ont prédit qu’à partir de la fin du 20ème siècle en l’an 1985, nous allons atteindre le bon niveau de l’ego qui est nécessaire pour la correction.

« Aime ton prochain comme toi-même » se réfère à une connexion aux autres où chacun remplit mutuellement les autres. Cela signifie que le sens du mot « amour » n’est pas d’apporter du plaisir aux autres, mais de remplir les désirs supérieurs des autres. Dans ce cas, l’amour évoque la connexion complète entre toute l’humanité dans un seul système appelé Adam (Homme).

Extrait du blog du Kabbaliste ( Blog Michael Laitman )