La Kabbale en Afrique

Tout ce qu'il faut savoir pour dévoiler les secrets et mystères de la Kabbale


Poster un commentaire

D’où vient l’opposition à la sagesse de la Kabbale ?

Question : Ma petite fille refuse même de goûter certains aliments parce que soit disant ils ne sont pas bons, même si elle ne les a jamais goûtés. Quelle est la raison de ce genre de comportement naturel ?

Je crois que beaucoup de gens ressentent la même chose à propos de la sagesse de la Kabbale, se sentant repoussés par elle bien qu’ils ne comprennent pas vraiment ce qu’elle est. La compréhension de ce phénomène pourrait nous aider à diffuser la sagesse de la Kabbale dans le monde.

Réponse : Si nous ne savons pas ce qu’une chose possède comme goût, nous n’en voulons pas. Mais une fois que nous la goûtons, nous commençons à aspirer à elle selon le Reshimo, l’impression qui reste.

L’opposition à la sagesse de la Kabbale provient du manque d’un Reshimo(enregistrement spirituel), mais surtout parce que la sagesse de la Kabbale est opposée à notre nature, et cela concerne la correction de l’ego qui est en fait toute notre essence. Par conséquent, seule une personne chez qui le Reshimo est révélé, l’impression d’un état spirituel antérieur, viendra étudier et mettre en pratique la sagesse de la Kabbale.

Extrait du blog du Kabbaliste Rav Michael Laitman


Poster un commentaire

Un marteau et une enclume

Question : Il y a une soif de connaissance et de spiritualité qui se réveille aujourd’hui. Est-ce que la force qui est contre la connaissance et l’accomplissement apparaît en même temps ?

Réponse : Il doit en être ainsi ! On donne à une personne à la fois la force d’attrait et de rejet afin qu’elle se découvre à travers ces deux forces.

Si une personne progresse uniquement par la force de la nature, ce sera le résultat de la force évolutive instinctive qui a poussé l’humanité à se développer pendant des millions d’années. L’humanité ne s’est pas développée par elle-même, mais a été développée par ces forces.

Lorsqu’une personne veut se développer sous la pression d’une force extérieure, et qu’en même temps, il y a une autre force extérieure qui est une force de résistance, une personne ressent comme si elle était entre le marteau et l’enclume. C’est le point à partir duquel une personne peut se développer et se découvrir, et grandir à travers ces deux forces opposées. Une personne se transforme en une créature spirituelle à travers le bon conflit entre les deux forces.

La force supérieure conduit une personne à clarifier les choses entre ces deux forces pour former la troisième force à travers elles, qui est appelée la ligne médiane.

Question : Peut-on dire qu’il y a plusieurs atteintes spirituelles, ou est-ce qu’il y en a qu’une seule ?

Réponse : La nature de notre monde est l’ego, et la nature du monde supérieur est l’attribut du don sans réserve, qui est exprimé par l’altruisme.

C’est au-dessus du conflit entre ces deux forces que nous ressemblons au Créateur. Il n’y a pas d’autre moyen.

Par conséquent, toutes les méthodes qui utilisent différentes forces, actions et manipulations ne connaissent tout simplement rien au sujet de ces deux paramètres majeurs dans la nature, la force de la réception et la force du don sans réserve, l’une opposée à l’autre.

Extrait du blog du Kabbalist Rav Michael Laitman( Blog Michael Laitman)