La Kabbale en Afrique

Tout ce qu'il faut savoir pour dévoiler les secrets et mystères de la Kabbale


Poster un commentaire

Question : Qu’est-ce qu’une personne ordinaire gagne de la sagesse de la Kabbale sur le plan pratique ?

Réponse : Je ne sais pas ce qu’est une personne ordinaire. Tout est déterminé par les désirs d’une personne. Chacun de nous est un désir de recevoir, un désir de plaisir.

Si le désir de plaisir est comme le désir d’un chat d’attraper une souris, alors je suis un chat. S’il est comme celui d’une vache de manger de l’herbe, alors je suis une vache.

Si mon désir est de planter un arbre, de construire une maison, et d’avoir des enfants, ce qui dans ce monde signifie que je suis un être humain, alors je suis un être humain. Si j’ai un désir d’être riche, d’acquérir des connaissances ou du respect, alors je suis un grand homme dans ce monde et j’aspire déjà à grandir jusqu’à ce niveau. Mais tout cela est dans le cadre de notre monde, en fonction de mes besoins.

Le fait est que nous avons des désirs qui ne peuvent pas être remplis dans notre monde, et c’est de là que le besoin de découvrir le sens de la vie découle. Il s’agit apparemment d’une question simple, mais elle reste sans réponse.

Lorsqu’une personne commence à se demander pourquoi est-ce qu’elle vit et ne trouve pas de réponse dans tout ce qu’elle fait et que cette question l’amène plus loin en avant, elle est déjà appelée un être humain parce qu’elle se pose des questions sur son but, et non sur l’animal à l’intérieur d’elle, mais sur l’être humain à l’intérieur d’elle.

Question : Est-ce qu’une personne est programmée pour atteindre la spiritualité ?

Réponse : Oui, l’attraction envers la spiritualité peut s’éveiller chez une personne ordinaire alors qu’elle peut être en sommeil chez quelqu’un du genre Einstein. Cela n’a pas d’importance.

Extrait du blog du kabbaliste Rav Michael Laitman(http://laitman.fr/2016/03/15/nos-desirs-determinent-tout/)


Poster un commentaire

L’Afrique peut-elle repousser son développement spirituel

Une question me vient subitement à l’esprit: L’Afrique peut-elle reculer  l’échéance de son développement spirituel?

Je suis d’accord avec vous, chaque pays, chaque continent possède ses spécificités mais la démarche et le développement intérieurs ne diffèrent pas d’un endroit à un autre. Tous les individus arrivent de la même façon et finissent de la même façon. Cela ne dépend pas de l’endroit où sommes nés. Les kabbalistes décrivent le développement de l’humanité selon ce qu’on appelle la pyramide des désirs. Ainsi ils nous expliquent que tous les individus et et toute l’humanité en générale est soumise à un loi appelée La Loi de la Nature.  Que nous le voulions ou pas nous sommes tous sous l’emprise de cette force de la nature.  Il s’agit d’une force au même titre que la force de Newton ou la force magnétique. La seule différence est que cette force est la Force qui agit derrière chaque force et que nous ne la ressentons pas.
Nous voyons dans la nature que plus une force est puissante plus cette force est dissimulée. Ainsi la force de la Nature, encore appelée Force Supérieure domine toutes les autres forces. Dès qu’une personne commence à travailler avec cette force elle comprend tout ce qui se passe dans ce monde, les relations qui existent entre les individus et  le sens de son existence.

Nous ne ressentons pas la Force Supérieure, la force qui agit dans la Nature parce que nous avons des qualités opposées à cette force. Les kabbalistes nous disent que cette force est bonne et bienfaisante mais nous pourtant dans ce monde tout ce que nous voyons ce sont des guerres, des crimes, la pauvreté et toute sorte de tourment. Les liens familiaux se sont détériorés ou n’existent presque plus plus. Tout ce que nous voyons c’est l’égoïsme  Chaque personne cherche a tirer avantage des autres et les exploiter pour avoir le maximum dans de plaisir, de bénéfice. Nous faisons face à différentes crises: crise économique, crise de la famille. Le taux de suicide et de dépression a augmenté en Afrique.

Tout cela est le résultat du développement de l’humanité et l’Afrique ne fait pas exception à cela! Tout cela survient parce que nous ne vivons pas en harmonie avec la Nature, avec cette force qui ne désire qu’une seule chose: que nous nous unissions au delà des différence. La Force supérieure attend de nous que nous commencions à nous considérer les uns les autres comme une seule grande famille au delà de tout ce qui nous sépare. C’est pour cela que la sagesse de la kabbale se révèle aujourd’hui.

Les africains ont toujours été proche de la Nature mais ils ont abandonné ce chemin pour ce qu’on appelle le progrès. La seule chose qui est attendue aujourd’hui des africains est de prendre conscience de son rôle spirituel.


Poster un commentaire

Y aurait-il une révolution sprituelle en Afrique?

Le 21 eme siecle sera spirituel ou ne sera pas!

Un éveil planétaire est en cours nous poussant tous vers cette question que nous voulons tout prix éviter: quel est le sens de cette vie? Quel est l’utilité de ce que nous avons achevé?. Nous sommes plus développé que nos congénères ayant vécu quelques milliers d’années auparavant et pourtant moins heureux. A l’époque nous devions recourir à la chasse pour manger, aujourd’hui j’arrive de mon frigidaire rempli et je m’écrit que je n’ai rien à manger.

Ce qui se dégage de tout cela c’est ce sentiment d’insatisfaction que la vie apporte. L’homme arrive à un point ou quelque soit son standing de vie il lui manque quelque chose.

Nous pourrions penser à première vue qu ‘il s’agit d’une problématique liée aux pays développés mais il n’en rien!! Les africains aujourd’hui connaissent un taux de stress et un niveau de suicide en nette hausse. La raison est tres simple: nous vivons dans un monde global interconnecté et à cette heure nous pouvons dire que nous sommes tous logés à la même enseigne. Nous voyons ici la raison de l’émergence de la Kabbale en Afrique: Cameroun, Gabon, Centrafrique, Congo Zaïre Cote d’Ivoire,Togo, Bénin. De plus en plus de personnes cherchent à savoir ce qu’est la Kabbale et comment elles peuvent accéder à cet enseignement…. Et ce n’est que le début!